Inscrivez-vous
à notre infolettre
Développement domiciliaire

Actualité

28 juin 2016

Ouverture officielle de la Coopérative jeunesse de services (CJS) Les ouvrières

Sainte-Anne-de-la-Pérade, le mardi 28 juin 2016.

La CJS Les ouvrières, en collaboration avec le comité local de Sainte-Anne-de-la-Pérade, a procédé à son ouverture officielle le 28 Juin 2016 au   centre communautaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade, située au 100 rue de la Fabrique.

À cette occasion, les 9 jeunes coopérateurs étaient présents pour témoigner de leur implication dans le projet et présenter leurs différents services offerts, entre autres. M. Bryan Spénard, président de la CJS Les Ouvrières, Mme  Maryse Bellemare, technicienne en loisirs, vie culturelle et communautaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade et représentant du comité local, M. Jocelyn Régis, représentant du député de Champlain, Pierre Michel Auger, M. Adam Perreault, conseiller municipal de Sainte-Anne-de-la-Pérade et membre du comité local, ainsi que M. Gabriel Deshaies, animateur de la CJS, ont profité de l’occasion pour expliquer le projet et ses impacts.

La CJS Les ouvrières offrent à la communauté de Sainte-Anne-de-la-Pérade des services de qualités à des prix compétitifs, en plus de développer le potentiel incroyable des jeunes et de favoriser les échanges intergénérationnels. Outre les multiples apprentissages ciblés, le projet Coopérative jeunesse de services (CJS) vise fondamentalement à favoriser, chez les jeunes, une prise de conscience de leurs capacités et de leur responsabilité collective afin qu’ils transforment leur milieu selon leurs besoins et leurs aspirations. Véritable expérience citoyenne, le modèle CJS est un lieu de prise en charge, une occasion unique pour les jeunes coopérateurs de s’approprier les opérations liées à leur gestion et à la direction de la coopérative.

Le Fonds étudiant solidarité travail du Québec : principal partenaire financier des CJS

Le Fonds étudiant solidarité travail du Québec est le principal bailleur de fonds du projet CJS (coopératives jeunesse de services). Le Fonds étudiant II rembourse le salaire d’un animateur sur deux (de niveau collégial ou universitaire).  Les animateurs ont pour tâche pendant la période estivale d’encadrer douze à quinze jeunes de niveau secondaire qui mettent sur pied leur petite entreprise en offrant des services à la communauté. Le Fonds étudiant II est doté d’un capital de 17,5 millions de dollars dont les revenus annuels de placement, soit tout près d’un million de dollars, permettent à près de 2 000 jeunes de s’initier à l’entrepreneurship jeunesse.

Mis sur pied en 1998 conjointement par la FTQ, le Fonds de solidarité FTQ et le gouvernement du Québec, le Fonds étudiant solidarité travail du Québec est très actif auprès des jeunes.


En moyenne chaque année :

-      370 emplois directs créés

-      1 600 emplois indirects créés

-      400 organismes bénéficiaires

-      17 régions soutenues

Au total, c’est 1 839 815 de dollars qui ont été investis pour les jeunes de toutes les régions du Québec, et ce, depuis plus de 15 ans!

Le projet CJS existe au Québec depuis 1988 et son développement et sa coordination sont assurés par La Fabrique entrepreneuriale. La mise sur pied des CJS est possible grâce à l’appui du mouvement coopératif et de ses nombreux partenaires nationaux, régionaux et locaux. Le Fonds étudiant solidarité travail du Québec II assume les salaires de plus de 145 animateurs et animatrices des CJS ainsi qu’une part très importante du volet formation des animateurs. La CDRQ – bureau régional Centre-du-Québec/Mauricie supporte le développement des CJS, accompagne à la consolidation des projets, offre des formations continues et dispense d’un support conseil.